vendredi 26 avril 2013

Telle est la question

L'air de rien, avril achève et en regardant éclore les orchidées, en voyant émerger les crocus dans la plate-bande, en pensant à organiser mon jardin, en préparant mon vélo pour les premières sorties de l'année, je réfléchis au sens de la vie: pourquoi on s'acharne à faire trois étages parfaits dans un pâté chinois si c'est pour tout mélanger une fois qu'il est rendu dans notre assiette?
Les grands mystères de l'existence me laissent perplexe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire